"Absinthe" de Cheshire © Extrait du clip

"Absinthe" de Cheshire © Extrait du clip

On passe le cap d'août (et des vacances estivales) avec le tant attendu article des "Clips du Mois" pour rendre hommage à ce mois de juillet 2021 pluvieux... mais fructueux ! Je vous propose donc une sélection de clips aux petits oignons, à la sauce rock, saupoudré de pop et d'une once de rap, le tout épicé à l'électro. Et bon appétit à vos oreilles !

Mais avant... un petit saut dans le temps, le 30 juin 2021 : C'est le grand retour des rave parties avec IRENE DRESEL ! Dans les bois, une fête aux basses survoltées semble se dérouler. Une bande de jeunes se retrouve en proie à un groupe de chasseurs alors qu'ils se reposent insouciants dans les fourrés... se joue alors toute une traque humaine, au rythme de ce son obsédant de cloche et de ces basses prononcées, à la croisée de l'acid, de la techno et de la minimal. Un clip hallucinogène à l'ambiance tendue, qui finit par se délier sur une rencontre pacifique et festive. La track provient du nouvel album de la jeune artiste française, Kinky Dogma, paru le 11 juin dernier.

1er juillet : Oh! Pilot!, aka Roberto Cicogna, est un insatiable touche-à-tout, qui a la musique pour fil rouge. L’artiste milanais Oh! Pilot! fait une bien étrange balade à vélo dans les rues désertes de sa ville… Brace Brace est un son folk à la voix douce et entraînante qui part subtilement en écho dans les guitares acoustiques, les cordes plus électriques et saturées et ces percussions scintillantes. Une légère influence de Coldplay se ressent dans ce morceau par ce côté ensoleillé et enjoué… Brace Brace est le code utilisé à bord d’un avion pour préparer les passagers à un impact imminent. Le clip raconte un voyage libérateur dans le contexte de la pandémie mondiale. On part donc à bicyclette à la découverte d’un monde de la nuit, pour finir tel E.T. dans les étoiles, hors du temps et de l'espace.

1er juillet : Martha Gunn nous fait découvrir son nouveau clip Holding The Fire. Dans ce clip à l'humour noir assumé, le groupe semble pris dans une secte où le non sens règne. Par Holding The Fire, Martha Gunn dépeint une emprise sans fin où les membres enchaînent les tâches inutiles. La chanteuse Abi Woodman cherche à prendre le contrôle de la situation pour se libérer des rouages de cette prison infernale. Entre confession et confrontation, une voix cristalline se dilue dans une instrumentation synth pop fougueuse, portée par la boîte à rythmes et de légers riffs de guitares... le single est extrait du premier album du groupe britannique, Something Good Will Happen, prévu pour septembre 2021 mais déjà disponible en précommande ici !

1er juillet : KLEM nous émeut avec son nouveau clip Vide. Le rappeur exprime ses peines de coeur dans un piano-voix puissamment rythmé par une production trap. Le single s'accompagne d'un clip en noir et blanc pour augmenter le côté nostalgique de la chanson. On y voit le rappeur se morfondre, seul dans une maison  déserte.

2 juillet : Le duo canadien THe LYONZ nous partage leur quatrième single avec le clip Ecstasy, un single à la croisée des musiques électroniques, du hip hop, de la trip hop et du jazz. Ecstasy parle d'une relation amoureuse après avoir goûté à la vie nocturne à un jeune âge. Bercés par une musique à la fois planante et rythmique, où une voix féminine aérienne contraste avec une verve hip hop masculine plus frontale, on suit la passion d'un couple dans son quotidien. Au fil de ses aventures, les synthés pétillent et les basses bouillonnent, alternant groove et douceur céleste.

2 juillet : On erre sur l'autoroute à la lumière de la lune et des tunnels avec Phelto, à travers son dernier clip Nuit Noire. L'ambiance du clip s'inspire de l'univers synthwave par ces lumières néons, cette voie d'asphalte à perdre de vue et ces glitchs qui rappellent les jeux vidéo. La science-fiction a aussi une place de choix dans les références du clip : la chanteuse électro-pop se fond dans un programme pour fuir la réalité. Au volant  de sa voiture, Phelto tente d'apaiser sa mélancolie en écoutant de la musique joyeuse. Les nappes éthérées nous paraissent presque surnaturelles, syncopées par ce rythme électronique et cette voix claire-obscure légèrement robotisée. Malgré ce sentiment de tristesse, la ballade dark-pop est irrésistiblement dansante et pour cause, l'artiste franco-anglaise explique : "Un des trucs que j'aime le plus avec la pop, c'est le fait de pouvoir danser sur de la musique triste. Je trouve qu'il y a quelque de très thérapeuthique." Phelto annonce un deuxième EP pour la rentrée de septembre 2021 !

 

2 juillet : Le trio toulousain Beach Scvm délivre une ode à l'été et aux vacances avec son nouveau clip et single Holiday ! Le clip "summer vibes" illustre une musique pop aux guitares ensoleillées, à la batterie enjouée et à la voix pleine d’entrain : telle est la recette de ce cocktail rafraîchissant. Holiday, c’est l’insouciance d’une jeunesse dorée, l’ambiguïté d’une amitié et la nostalgie d’un amour de vacances, une fois le retour à la vraie vie. Après la sortie de leur dernier EP Sand Club en février dernier, il semblerait bien que ce nouveau single annonce l’arrivée d’un premier album pour le printemps 2022…

2 juillet : Le rappeur Kaky nous offre une petit ballade parisienne à en donner le tournis depuis son vélo électrique, avec son nouveau clip La flemme. Le beat trap aux mélodies organiques et entraînantes enrobe une voix nonchalante et rythmée. Le single est une ode à la paresse et est extrait du dernier EP de l'artiste, Room 404, sorti le 12 mars 2021. 

4 juillet : Bienvenue dans le monde kaléidoscopique de Salammbô... ou plutôt Le Monde à l'Envers ! Deux jours après la sortie de son premier projet Au Revoir Lily, l'ex-Lily renaît sous le nom de Salammbô et dévoile à l'occasion le clip psychédélique du Monde à l'Envers, une vidéo aux branches végétales carminées qui semblent se démultiplier dans l'espace, telles des tâches de Rorschach. Les guitares sont rugueuses et métalliques, la batterie explosive et la voix cristalline et enjouée enchaîne les paroles toutes plus surréalistes les unes que les autres. Un vrai concentré de fantaisie rock !

5 juillet : La chanteuse Rakia est de retour avec le nouveau clip poignant Kilsemok. Entre sonorités électroniques, folk et traditionnelles, le single aborde avec poésie, sincérité et force la question du harcèlement scolaire raciste, une situation malheureusement vécue par la chanteuse durant son enfance. Elle y enchaîne les préjugés pour mieux les balayer. Le clip est très esthétique : des bras dorés deviennent des barrières de prison, enfermant les victimes de discrimination dans leur étreinte étouffante. Cette cage chorégraphique semble se délier de ces proies, qui finissent par pleinement s'assumer malgré le regard des autres, narguant ces bras anonymes. Une histoire qui se perpétue notamment à travers son podcast visuel Le rose et le noir, à regarder depuis sa chaîne YouTube.

6 juillet : Le projet québécois Paupière contrait le temps avec son nouveau clip Sade Sati, réalisé par le talentueux Kevan Funk. Entre synth pop anglaise et chanson française, les voix se fond dans les nappes synthétiques et les effusions électroniques. Alors qu’une éclipse solaire paraît dans les cieux, le duo aperçoit d’étranges doubles vieillissants au coeur d’une maison sombre et désertée. C’est le retour de Saturne, qui semble influencer le développement de la vie du duo, à des intervalles de 30 ans… Par toute cette fiction futuriste, Sade Sati métaphores l’entrée dans l’âge adulte avec son lot d’inquiétudes. Se mêlent néanmoins à ces émotions néfastes ce sentiment de liberté et de renaissance qui découlent de la maturité. Le single figurera parmi les chansons du futur album Sade Sati, voyage astral qui abordera sous plusieurs parties le chaos, la fuite du temps et la libération qui synthétisent le passé créatif et personnel du feu trio.

7 juillet :  Le groupe de prog-stoner rock Liquid Bear présente son nouveau clip Billions of Crabs. Il s'agit d'une ballade mélancolique aux guitares rugueuses, presque d'outre-tombe, aux effusions sourds de synthés et à la voix grave et spectrale qui monte en puissance alors que la batterie fracassante pointe le bout de ses baguettes et cymbales. Petit bonus : le solo trippant de guitare qui te descend de la tête aux reins dans un frisson ! Le projet parisien dévoile ici un clip à la frontière du rêve et du cauchemar, dans un univers de science-fiction et de fantastique. Quelque chose de très onirique et angoissant tient ce clip animé, où l'on suit une jeune protagoniste qui part à l'aventure dans un monde fantasmagorique, peuplé de créatures hostiles... le clip est signé de la main talentueuse de Pierre Munier, pierre fondatrice de l'identité visuelle forte du groupe. L'illustrateur s'est d'ailleurs acharné à six mois de travail pour réaliser la vidéo. Billions of Crabs provient du second EP de Liquid Bear, Heavy Grounds, montré au grand jour le 5 mars 2021. 

7 juillet : Petit roadtrip à bord du bolide d'Amyl & the Sniffers, à l'occasion de son nouveau clip chaud-bouillant Guided By Angels ! Ici, les guitares grondent pour mieux rugir, la basse est sourde et redoutable, et la batterie galopante détonne au son d'une voix nerveuse et énergique comme on aime. Attention : deux ans après son premier album éponyme, le groupe de punk-rock australien est de retour et ça va faire des dégâts ! D'ailleurs, ils annoncent déjà un nouvel album, Comfort To Me, déjà disponible à la précommande ici.

En bonus : Une petite danse des familles parmi les tombes d'un cimetière, avec le dernier clip Security de la bande de Melbourne. Une chorégraphie déjantée qui dénonce un certain ressenti d'insécurité en ces temps troubles... on aime : le petit solo irrésistible de guitare en fin de morceau !

8 juillet : Après son second EP Dreamer, le duo RoSaWay présente son nouveau clip et troisième single It’s AlrightIt’s Alright est un élégant brassage de pop, d’électro, de soul, de blues, de classique et de jazz. Ce cocktail « feel good », à la fois coloré, épuré et groovy, mêle une voix charnelle et puissante, des mélodies espiègles de flûte traversière, des effusions électroniques et la rythmique régulière voire militaire d’une batterie. Le clip dévoile des esthétiques artistiques pluridisciplinaires : la musique, la mode, mais aussi l’audiovisuel et la photographie. Le duo se fige dans la fumée annonciatrice d’un incendie inévitable, ciblés par les projecteurs néons. It’s Alright, c’est un cri de colère et de désolation du duo face à une catastrophe écologique en marche, une allégorie du désastre dans lequel l’Humanité précipite la Terre et ne pourra échapper…

8 juillet : Pour Arlo, l'amour c'est pas du gâteau ! Son nouveau clip Too Good montre l'artiste en quête de l'amour parfait, réalisant inlassablement des tartes aux pommes depuis sa petite kitchinette. C'est sans compter ses appréhensions qu'elle tente de cacher, à la vue de son couple "trop beau pour être vrai". Ici, la jeune chanteuse britannique nous ravit toujours autant de sa voix candide, cadencée par cette basse chaude et ce groove instrumental, où les influences soul flirtent avec les sonorités R&B et ce, avec brio et poésie. Arlo Parks dépeint à travers Too Good les remous d'une relation amoureuse défaillante... le single provient de son premier album, Collapsed in Sunbeams, paru le 29 janvier dernier chez Transgressive Records.

8 juillet : Elisa Kwame nous déclare sa flamme avec Dis-Moi, un single pop néo-soul aux couleurs de l'été, et dont les paroles ont été écrites par l'artiste de chanson française Camélia Jordana. Dans un clip épuré où elle apparaît candide, la jeune chanteuse exprime certains étourdissement et émois, éprise par cet amour qui n'est plus. Dis Moi, c'est en effet cette nostalgie des moments de bonheur passés avec un amour de jeunesse. Elisa Kwame nous enveloppe dans un écrin de douceur avec sa voix charnelle, et nous invite à la danse par ce rythme chaleureux et entraînant de percussions mates, ces discrètes nappes de claviers et ces cordes ensoleillées.

8 juillet : Le grand Scylla raconte son histoire à travers son nouveau clip Mémoire Vive. Dans la maison de son enfance maintenant désertée par les souvenirs, le rappeur belge erre parmi les photos de famille, se rappelant son passé. La voix de l'artiste est forte d'émotions, poussée par les cordes dramatiques des violons, les notes solennelles de piano, l'air fébrile d'une voix féminine et les basses old school. Encore un sans faute pour le monstre du rap game flamand !

9 juillet : On se promène sur les quais de la capitale avec Théo Chaumard, chanteur du groupe club-rock CAESARIA, à travers son nouveau clip We Never Change. Le morceau délivre un groove entraînant, des guitares aériennes, des nappes synthétiques et une batterie enjouée tandis que le chanteur chante d'une voix déterminée et nerveuse. La vidéo en plan séquence commence d'un pas tranquille, pour ensuite accélérer en rythme tandis que l'on perd progressivement de vue Théo, qui peine à garder la vitesse. We Never Change, c'est la constatation d'un couple en crise et d'un statu quo : rien ne change malgré la chute précipitée. Alors on s'accroche, on s'attache et on court après la relation à en perdre haleine... le single annonce un premier album pour début 2022... on a déjà hâte de la suite !

9 juillet : Petit morceau doux-amer au goût d'été avec BÉESAU et Primero avec Un jour de moins, à l'aube du premier album du jeune musicien et producteur, et à la sortie du nouvel album Avant la nuit du groupe L'Or du Commun. L'ambiance du clip d'Un jour de moins est à la fête, quand bien même un couple se querelle... Au coeur de la foule enjouée, Primero chante sa déception amoureuse au son d'une trompette aérienne et élégante. Ce duo est rythmé par une production électronique groovy et ensoleillé, un brin rétro par ces notes de claviers disparates.

10 juillet : Le jeune duo de DJs Trinix nous présente son remix du fameux tube Sweet Dreams signé Eurythmics !  Le clip psychédélique présente un univers esthétique proche de la synthwave, par ces couleurs néons et ces paysages de soleil couchant virtuels... on se laisse aller dans la danse au son de ces voix féminines célestes, ce piano solennel, ces rythmiques électro-organiques et ces basses prononcées...

11 juillet : Galaad Vice dévoile son nouveau clip Sakura. Le jeune duo de pop alternative présente un son aux guitares ensoleillées, à la voix entraînante et à la batterie énergique. Entièrement auto-produite, la vidéo met en image le trajet d’une jeune femme sur le chemin des retrouvailles espérées avec un ami dont elle a dû se séparer. Dans cette errance en solitaire au cœur de la campagne bourguignonne, c’est aussi une quête d’elle-même qui se produit chez la protagoniste, dont le cœur est encore brisé par cette récente rupture. Un voyage qui pourrait exprimer le désir de retrouver son ami et ces rêveries qui nous traversent l’esprit quand nous observons les paysages défilant sous nos yeux, à bord d’un train…. 

14 juillet : Succombez à la faiblesse de la luxure avec le groupe néerlandais Blackbriar. En nymphe dangereusement envoûtante, Zora nous éprend de sa voix lyrique, aussi fébrile que puissante. Les violons accompagnent ce chant merveilleux de leurs cordes dramatiques, tandis que la batterie explose et que les guitares grondent leurs riffs dévastateurs. Entre douceur et force, le projet de métal symphonique sait comment nous prendre aux tripes ! Le single apparaît sur le premier album de Blackbriar,  The Cause of Shipwreck, dévoilé en avril dernier. 

15 juillet : Crevettes mayo : la recette idéale des vacances réussies selon June and the Jones ! Alors que la grisaille règne sur la capitale, le groupe de funk pop nous emmène à la plage pour un chaleureux concert live ! Les guitares ensoleillées conversent avec le groove de la basse et les rythmiques électroniques dansantes. Le tout illustre une voix suave et enjouée... un clip délirant et rafraîchissant qui célèbre le sable fin et l'air iodé !  

16 juillet : Le duo de rappeurs B-NØM nous fait faire le tour du quartier avec son nouveau clip Tais-toi et danse. Le single se compose d'un duo de voix au flow fluide, bercé par un rythme cadencé et parsemé de mélodies étoilées. Le clip montre une jeunesse insouciante et tranquille, tantôt sur les roues, tantôt sur les bans à refaire le monde entre potes. Tais-toi et danse semble exprimer les divers sentiments des garçons dans leur carrière musicale : les doutes, les pressions mais aussi la fierté et le soutien de leurs proches...

16 juillet : La pluie devient de suite beaucoup plus poétique avec Lonepsi, dans son nouveau clip Comme une balle (Chapitre 2). Fini la grisaille parisienne, on retrouve la grandeur des falaises et la mer baignée du coucher de soleil d'Étretat pour ce single mélancolique. Comme une balle (Chapitre 2), c'est une voix à fleur de peau au flow ancré, un piano aérien, une symphonie de violons, un tempo sourd puis une déflagration de rythmiques électro-organiques...

16 juillet : On se lance à la conquête de l'amour avec le duo électronique anglais Honne dans What Would You Do ?, en featuring avec le chanteur américain Pink Sweat$. Dans une résidence pavillonnaire tranquille, Pink Sweat$ encourage un jeune garçon à aller aborder la fille de ses rêves... Au son de What Would You Do ?, on est portés par ce  rythme irrésistible, enrobé de voix entraînantes et chaudes. Les cordes groovy flirtent avec de légères effusions électroniques, à la croisée du R&B, de la soul, du rock et de la pop. Le single prépare l'arrivée d'un troisième album pour octobre prochain. L'opus promet de marquer un sacré tournant dans la carrière du duo londonien, et est déjà accessible en précommande

18 juillet : La chanteuse marocaine Manal nous emmène à l'autre bout de la Méditerranée pour nous présenter son nouveau clip Call Me. Le single se pare de sonorités pop et électro par ses nappes acidulées de claviers qui se mêlent à des influences plus traditionnelles par ce rythme cadencé de tambourin et de percussions, ces cordes chaleureuses et ses violons lancinants. Dans Call Me, l'artiste féministe et engagée brise les tabous et rend hommage aux Chikates. Ces chanteuses populaires étaient très appréciées de tous pour leur amour de l'art de vivre paysan, mais aussi marginalisées et stigmatisées par la société. Grimée en paysanne qui chante son amour à tue-tête, Manal dénonce cette hypocrisie par une verve percutante, enrobée d'une voix de miel. Call Me est publié dans la foulée de son dernier album 360, dévoilé au grand jour le 21 mai dernier. 

22 juillet : Keezus Picasso devient fou dans son nouveau clip Casso Crazy ! En huit-clos, le rappeur américain fait face à lui-même et ses démons qui le hantent. Casso Crazy est une déclaration d'amour enflammée par des basses lourdes, un rythme trap et des mélodies électroniques et pianistiques planantes. La voix du Keezus n'est pas sans rappeler celle du gangsta lover Akon...

29 juillet : L'ambiance est cette fois un peu plus morose mais toujours aussi émouvante avec le groupe francilien CHESHIRE, qui nous partage en cette fin de juillet le poignant clip d'Absinthe. Place aux guitares larmoyantes, à la basse claire et à une voix féminine psalmodiant des textes emplis de cette volonté d'évasion. C'est un subtil mélange de chanson française et de post-rock, entre le bruit et la poésie. De plus en plus haletante, la voix finit en un hurlement viscéral, qui crève cette période d'isolement et de confinement, allié aux cris déchirants des guitares et à la rage explosive d'une batterie que l'on aurait trop contenue. Au cœur des falaises, proche de la mer, c'est néanmoins emprisonnée et blessée que l'on retrouve la protagoniste du clip, qui finit par s'échapper de sa cage pour retrouver les remus des vagues pour se perdre au large... le single est issu de l'EP Absinthe, apparu en février 2020. Une expérience contemplative prenante, qui laisse une certaine liberté d'interprétation par cet énigmatique personnage en errance !

29 juillet : Petite note de fin acidulée avec le duo américain Kunzite et son clip Lemon Swayze ! Le single acidulé se pare de guitares si saturées qu'elles en deviennent presque électro. Sur ces airs acides et psychédéliques s'ajoutent des nappes aériennes synthétiques et une rythmique électronique enjouée. Dans cette vidéo où l'on voit jaune, c'est une virée à bord d'un citron-bolide en compagnie d'un gentil moustachu un peu perché que nous proposent Mike Stroud et Augustin White. Mais au-delà d'une passion folle pour les agrumes, Kunzite exprime surtout son amour pour "la bonne" ! En effet, derrière cette jolie métaphore du "lemon swayze" se cache une variété de cannabis bien particulière : la Lemon Cake. Le clip est en fait une vision hallucinée d'Augustin White, induite par la consommation de sa plante favorite. La légende raconte que le lemon-papy plane toujours parmi ses citronniers... sachez que le single annonce l'arrivée d'un futur album, VISUALS, actuellement en cours d'enregistrement à Hawaï et New York. Ça promet un certain voyage !

 

30 juillet : Leetoh fait peau neuve en arborant désormais le nom de scène de Don Camille. Le rappeur fait d'ailleurs cette Mise au point avec son deuxième clip du projet. Fini l'image du lover mélancolique, l'artiste use d'une verve bien aiguisée dans un clip hypnotisant réalisé par LÉGION. La composition signée du beatmaker Philippe Bozeck se structure en un beat trap aux basses pesantes et à un air de flûte envoûtante. Don Camille expose un point de vue bien acerbe sur une société en dépravation, mitraillant un flow parfaitement maîtrisé.

30 juillet : Et c'est pas fini ! The Gluts clôture le bal avec Love Me Do Again, un single à la voix rocailleuse, à la batterie fougueuse et aux guitares bien acérées ! On revisite la Rome Antique en patins à roulettes dans le clip à l'ambiance de boudoir, où l'on vous sert du miel à même la bouche ! Un empereur s'empiffre alangui sur sa méridienne, servi par ses trois sujettes. Se déroule alors toute une orgie alimentaire, qui risque de bien mal finir pour le fin gourmet... Love Me Do Again est extrait d'Ungrateful Heart, un nouvel album prévu pour le 8 octobre prochain chez Fuzz Club Records

Voilà ! C'était les "Clips du Mois" de juillet 2021 : que de sons à écouter sur sa serviette de plage, dans son hamac, à vélo ou bien sur son balcon ! En espérant que vous ayez eu des coups de coeur (et non pas des coups de soleil), et je vous retrouve très bientôt à la rentrée pour vous présenter encore un petit souvenir des vacances, avec les "Clips du Mois" d'Août 2021. Bonnes vacances !

Retour à l'accueil